*Lumos

Bonjour !

Rien que pour vous, de nouveaux témoignages.
Bonne lecture :)

1. Maéva – @DogsxUnleashed

« Harry Potter, c’est… Comme pour beaucoup de Potterheads, une grande partie de ma vie, et clairement ma jeunesse. Je sais que ces livres m’ont aidée à devenir celle que je suis, la loyauté, l’amitié, l’amour, la fierté de ce que l’on est, le courage etc, toutes ces valeurs importantes pour Joanne sont devenues miennes. Elle m’a appris à ne pas juger les gens, à avoir foi en l’humanité et surtout, à accepter la mort. Pour tout dire, à chaque fois que j’ai un coup de blues, ma mère me tend le 1er tome d’Harry Potter, et me voilà partie pour un marathon littéraire, dans lequel je vais m’enfermer et me ressourcer pendant 2 jours.
Lire et relire la saga… pour beaucoup, c’est incompréhensible, mais c’est notre moyen d’oublier que c’est fini. Je n’arrive pas à l’accepter. Je suis de celles qui sont trop rêveuses, fascinée par le mysticisme, je suis de celles qui croient secrètement qu’un monde parallèle existe, qui ne serait même pas étonnée d’entendre une personne prononcer le mot « moldu ».
Ca peut paraître démesuré, à vingt ans, d’élever le monde d’Harry Potter à ce niveau-là, mais jusqu’à mon dernier souffle, j’y croirai dur comme fer. Je me souviens combien j’ai pleuré lorsque le jour de mes 11ans, j’attendais de pied ferme ma lettre et que je ne l’ai jamais reçue.
Je crois sincèrement que je ne me remettrais jamais de ce fichu « All was well », et j’espère toujours une suite, bien que je sais qu’il s’agit d’un espoir vain. Alors j’erre comme une âme en peine, à la recherche d’anecdotes, d’explications sur certains détails, de fanfictions rendant justice à ce monde magique, mais rien ne me comble. Parce que depuis que tout est fini, je traîne toujours ce sentiment de vide, tout cela me manque…
Lorsque j’ai acheté le dernier livre en anglais, j’avais alors 13ans et je me suis juré que le symbole des reliques de la mort serait sur ma peau un jour, pour tout cet amour que je porte à cet univers.
7 ans plus tard, j’y songe toujours, et je sais que je l’aurais.
Je me moque que l’on me dise que ce n’est pas une « oeuvre » au sens pur du terme. Pour avoir fait des études littéraires, il est clair que l’on est loin de la narration descriptive d’Emile Zola, mais quelle importance ? Non, Joanne ne m’a pas appris à aimer la littérature, toute petite déjà, je dévorais des livres. Pourtant, jusqu’à maintenant, aucun auteur ne m’aura fait rêver autant qu’elle.
Je suis heureuse d’être née à cette époque, d’avoir eu la chance de connaître ce monde, sans lequel je ne serai pas celle que je suis aujourd’hui. »
2. Melia – @SoPercabeth
J’ai réellement découvert Harry Potter à la sortie de Harry Potter et le prince de sang-mêlé au cinéma. C’est assez tard mais je suis née en 1998 et étant petite à leur sortie, je n’ai pas pu apprécier les livres et les films. ( Même si j’avais vu deux ou trois films.)
L’univers Harry Potter m’a changée. J’en suis tombée amoureuse. J’ai beaucoup appris, sur ce qui était important, ce qui l’était moins. Je ne peux pas dire que ces bouquins m’ont tout appris mais en tous cas, beaucoup. Ces livres et ces films ont pris une grande place dans ma vie. Ils font partie de moi. Je parlais Harry Potter, je mangeais Harry Potter, je dormais Harry Potter, bref je vivais Harry Potter. Ç’en devenait presque effrayant. D’ailleurs, je remercie ma famille d’avoir supporté tout ça et d’avoir été assez compréhensive. Dès que je voyais quelque chose, dans les magazines par exemple, ayant un rapport, aussi infime soit-il, avec Harry Potter, je le découpais et le mettais dans un classeur, on me prenait pour une folle mais ça ne m’importait guère. J’ai aussi passé des heures et des heures sur le site Noble Collection à rêver d’avoir tous ces magnifiques objets, j’en ai eu quelques-uns et ils m’émerveillent toujours autant. Mon porte-monnaie a vraiment souffert de cet engouement.
Lorsque la saga touchait à sa fin, je me demandais comment j’allais gérer l’après, j’avais peur que mon « amour » pour cette saga s’essouffle mais ça n’a pas été le cas. Ça n’a pas changé. Et je pense que ça ne changera jamais. Je suis, bien sûr, un peu nostalgique et j’ai le cœur serré en pensant que c’est bel et bien terminé, enfin…
 En lisant ces livres , j’ai redécouvert que j’aimais lire. J’ai toujours lu, depuis toute petite, mais maintenant, je passe la plupart de mon temps libre à lire. Je ne remercierai jamais assez J.K Rowling pour avoir changé ma vie
3. Maëlle – @WhoWolfy
Ce que représente cette saga pour moi ? Beaucoup de choses, les Harry Potter sont les premiers vrais romans que j’ai lu, je devais être assez jeune à l’époque, 9/10 ans et j’ai tout de suite été fascinée par tout cet univers.
Je n’arrêtais pas de les relire, encore et encore parce que c’était toujours un plaisir et qu’à chaque lecture je tombais un peu plus amoureuse de l’écriture de J.K Rowling.
J’ai en quelques sorte « grandi » avec la saga, et même maintenant qu’elle est fini et que je regarde un des films ou que je relis un des livres je suis toujours sous le charme. En commençant les livres il y a quelques années je ne me doutais pas de l’importance que cette saga prendrait pour moi.

4. Lou – @louvehook

Harry Potter ce n’est pas juste une série fantasy. C’est ce qui m’a ouvert les yeux sur le monde de la lecture. Avant, je lisais des BD, des petits romans… Et puis, quand j’avais 9 ans, mon père m’a fortement incité à lire la célèbre saga Harry Potter. Je vous avoue que je ne voulais pas lire cette série. Même… Pas du tout ! Je ne sais pas pourquoi je ne voulais pas, peut-être parce que c’était trop connu. Mais je ne remercierai jamais assez mon père pour m’avoir forcé à lire Harry Potter. C’est la première vraie série que j’ai lue, et depuis j’adore la lecture. Lire ça fait parti de ma vie, donc Harry Potter je peux dire que ça largement partie de ma vie, mon enfance… Si je ne l’avais pas lu, je ne serais pas la même personne.
Quand tu es emprisonnée dans un livre nul, complètement pourri, tu relis un Harry Potter, et tu te sens mieux. Tu replonges à Poudlard, tu retrouves des personnages géniaux… C’est tellement détaillé, tellement travaillé… Que se soit Dumbledore ou Padma Patil, tous les personnages sont importants.
Une soirée détente devant un film Harry Potter, ou un après-midi à relire pour la énième fois le quatrième tome… Y a que les Potterhead qui comprennent ça. Je le sais puisque ma mère me prend pour une cinglée à me voir toujours relire les Harry Potter… Demandez à n’importe quel fan de vous raconter son moment préféré, vous en avez pour des heures… car c’est presque impossible de choisir.
Quand j’ai fini la série, je suis restée prostrée dans mon lit, avec le livre dans les mains. Je me suis demandée si c’était vraiment la fin. J’étais à la fois heureuse et triste. Heureuse parce que l’on sait enfin la fin, qui survit… et triste parce qu’il n’y aura plus jamais de surprise, de nouveaux tomes.
Mais relire Harry Potter c’est toujours un bonheur, sortir les répliques entre amis, c’est toujours hilarant. On peut en parler pendant des heures.
Alors si vous n’avez pas encore lu cette fabuleuse série, courrez chez votre libraire, parce que s’il y a bien une série à avoir chez soi, c’est celle-là :)
5. Camille – @frpotterhead
Ce que la saga Harry Potter représente pour moi ? Difficile comme question… Et pourtant si évidente ! Harry Potter m’a tout apporté. Harry Potter était juste un garçon sur une page, jusqu’à ce que j’ouvre ce livre et qu’il devienne une réalité, ma réalité. Harry Potter et son histoire, c’est comme une projection du monde réel dans un univers parallèle et magique.
 
J.K. Rowling m’a fait découvrir un monde nouveau, un monde parfait : cette école nommée Poudlard où chaque potterhead aurait rêvé d’aller.
Grâce à cette saga, j’ai appris ce qu’était l’amitié : ne jamais laisser tomber son coéquippier même dans les pires épreuves. J’ai également appris que même les tâches les plus dures peuvent être accomplies par les personnes les plus ordinaires lorsqu’on s’en donne les moyens.
J’ai appris que l’amour d’une mère est plus fort que tout, qu’une famille est toujours indispensable et qu’elle nous aidera dans les moments cruciaux de notre vie.
J’ai appris que, des personnes désormais respectables et sages, peuvent avoir fait des erreurs dans leur passé, ce qui ne les définit pourtant pas. Par ailleurs, le mot “toujours”, un mot pourtant si simple, a pris un sens incroyable à mes yeux lorsque j’ai lu le dernier tome.
Cette saga m’a donné de l’espoir lorsque je n’en avais plus. Elle m’a appris que “même dans les moments les plus sombres, il suffit de se souvenir d’allumer la lumière”.
Elle m’a  aussi appris que la perte d’un être cher est terrible, mais qu’ils ne nous quittent jamais vraiment, et que nous nous souvenons d’eux plus clairement que jamais lorsque nous avons besoin d’eux.
Grâce à l’écriture de J.K. Rowling, j’ai suivi l’aventure de ce héros hors du commun pendant des années, et je l’emporterai avec moi dans ma tombe. Je n’étais pas présente, 17 ans auparavant, pour lire le premier tome de Harry Potter lors de sa sortie, mais je resterai présente dans la communauté des potterhead “jusqu’à la toute fin”.
En lisant cette saga, les Weasleys et Lee Jordan m’ont fait rire ; Sirius, Dobby, Fred, Lupin, Tonks m’ont fait pleurer. Dumbledore m’a appris la sagesse, et Rogue m’a appris que la première impression n’est pas toujours la bonne. Chacun des personnages au cours de cette magnifique saga m’ont apporté quelque chose.
“Tout était bien”, ou presque. La fin de cette saga m’a inspirée le plus profond regret et la plus profonde tristesse. Cette aventure s’est finie tellement rapidement, je n’ai pas vu les années passer et pourtant l’attente entre chaque livre ou chaque film était interminable. J.K. Rowling l’a finie d’une manière tellement formidable, je pense que personne n’aurait pu faire mieux. Je suis sincèrement fière d’être une potterhead.
Pour résumé, Harry Potter m’a appris la vie. Je ne remercierai jamais assez J.K Rowling pour tout ce qu’elle m’a apporté, pour cette fabuleuse saga et pour cette communauté de potterhead qu’elle a créé. Poudlard est ma maison, vous tous êtes ma famille. Love all of you

 


 

6.
Harry Potter c’est bien plus qu’une histoire, les autres ne comprennent pas ce que ça représente pour nous. J.K.Rowling nous a procuré 17ans de bonheur, d’amitié et de suspens. Même après avoir passé les 11 ans j’attends et j’attendrai ma carte de Poudlard, je me dis que l’hibou a dut s’égarer quelque part ou qu’il n’a pas trouvé ma maison. Harry Potter nous a fait rire, nous a fait pleurer et même après avoir lut et relut les livres, on ressent toujours les mêmes émotions comme à la première fois, je pleure à chaque fois que se soit Sirius, Maugrey, Dumbledore, Fred, Lupin etc.. ou même Rogue qui meurt. Harry Potter fais en quelque sorte parti de moi, quand je vais mal j’imagine comment serai ma vie si je serai à Poudlard, j’imagine une amitié aussi forte que celle d’Harry, Ron et Hermione. Mais par moment j’me dis que c’est fini, qu’il n’y aura plus de suite, ça me brise le coeur, mais il y aura toujours les autres Potterheads c’est comme une grande famille.
After all this time ? Always. 
 Photo du jour.
A très vite jeunes sorciers,
Que la magie de Potter soit en vous.
Nox*

One thought on “17 ans de Harry Potter – deuxième partie.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *