*Lumos

Hello Potterhead !

Et si je vous disais que c’était la dernière partie de cette histoire de folie ? Si jamais vous avez loupés des chapitres, pas de soucis, tout est répertorié dans la partie « Warner Bros + Théorie » dans le menu :)

Hermione entre aux bras de son père… elle est radieuse dans cette robe faite en mousseline de soie rose et satin de soie, le diadème de princesse en pierre rose qui tient sa chevelure fait ressortir son visage angélique.

Ron, comme à son habitude, se mord les lèvres et se tortille tel un gardon qui vient de se faire prendre par un pêcheur. Son visage se fige quand il voit apparaître sa bien aimé, lui qui est affublé d’une chemise à frou-frou, d’un nœud papillon qui cache la totalité de son cou et d’un manteau marron et dentelles rose qui doit avoir vécu quelques décennies.

Hermione marche lentement jusqu’à ses côtés, elle lui sourit, Ron lui rend son sourire mais l’on voit qu’il est mal à l’aise. Un grand monsieur d’un certains âge avance devant le couple de futur marié :

* « Mes chers amis, pour ceux qui ne me connaissent pas je suis le professeur Horace Slughorn et si nous sommes réunis aujourd’hui c’est pour unir ces jeunes gens qui ont décidé de partager le reste de leur vie ensemble… »

La cérémonie est très courte, à peine une quinzaine de minutes. Quand le professeur Slughorn a fini son petit speech, Ron embrasse la mariée, la prend par la main et ils font face maintenant à l’assemblé qui les applaudit et crie leurs prénoms. Le bonheur se lit sur leurs visages, ils sont heureux et ça se voit. Ils se dirigent doucement vers la porte en faisant signe aux uns et aux autres de chaque côté de cette rangée de chaises ou les invités les acclament de plus en plus

fort. Tout le monde les suit et se dirige dans la cour ou un chapiteau a été installé le temps de la cérémonie.

De grands plats pleins d’amuse-bouche en tout genre sont installés ici et là sur une table immense. Ron s’avance vers moi difficilement en faisant des accolades ici et là, des poignées de mains à droite, une tape sur l’épaule à gauche, quand il arrive à ma hauteur, je lui demande pourquoi il a choisi un costume comme celui-là ?

* « C’est une tradition familiale, ce costume appartient à la famille depuis fort longtemps et chaque garçon doit se marier dans cette tenue mais déguisé comme ça je ressemble à ma tante Tessy… je sens comme ma tante Tessy… mais heureusement, maintenant que la cérémonie est passée j’ai le droit de me changer, je m’éclipse dix minutes le temps d’enfiler un vrai costume et je reviens. » me répond-il avec un soulagement dans la voix.

Effectivement, Ron s’est éclipsé à peine une dizaine de minutes, il est là maintenant parmi nous, plus souriant que tout à l’heure. Il danse avec Hermione pour ouvrir le bal et tous les invités les entourent en farandole pour partager ce moment de bonheur quand tout à coup le ciel s’assombrit, de gros nuages noirs apparaissent dans le ciel qui était pourtant bien bleu quelques secondes auparavant, le vent se lève, des tornades se forment à côté du porche d’entrée de la cour, des éclairs déchirent le ciel. Des fantômes noirs volant surgissent de nulle part.

L’un d’eux plonge sur moi et vient me donner un coup sur la tête.

Je vacille.

Mets un genou au sol.

Ginny crie des phrases étranges en pointant un morceau de bois en direction de nos assaillants.

Ron et Hermione font la même chose.

Tous les invités sont maintenant soit en train de courir pour se réfugier à l’intérieur soit avec une branche dans la main en train de réciter des incantations que je ne comprends pas.

Ma tête tourne.

Ma vue se trouble.

Je m’effondre.

* « Harry… mon chéri réveille-toi… s’il te plait Harry, reviens vers moi… ne me laisse pas Harry… »

C’est la voix de Ginny que j’entends mais je n’arrive pas à bouger… j’ai l’impression d’avoir une enclume qui me traverse la tête… j’ouvre les yeux difficilement et m’aperçois qu’ils sont tous autour de moi, Ron, Hermione, Hagrid, Le professeur Slughorn, mais aussi ses enfants, Albus, Lily et James.

Ils me paraissent tellement si différent, plus âgés mais surtout c’est impossible, mes enfants sont morts dans cet accident stupide à la foire du trône.

* « Qu’est-ce que… comment… ce n’est pas possible… qui êtes-vous… pourquoi me faire ça à moi… »

* « Calme toi Harry, je vais t’expliquer »

Ginny s’assoit sur le bord du lit, prend un verre d’eau qu’elle m’approche de la bouche. Prend une grande respiration et commence ses explications.

* « Nous avons été attaqué par des mangemorts Harry… Pendant le mariage de Ron et Hermione. »

* « Des quoi… des Mangemorts ? qu’est-ce que c’est… »

* « Harry… il faut que je te dise que… tu es un sorcier… un grand sorcier… Nous sommes tous des sorciers… »

* « Comment ça je suis un sorcier ? j’ai reçu un coup sur la tête mais je ne suis pas devenu fou quand même ? »

* « Tu es Harry Potter, le nouveau directeur de cette école, cette école que nous t’avons présenté comme une

école « spéciale » est en fait une école de sorciers, de bons sorciers, pas des sorciers de magie noire. Tu as étudié ici et il a quelques temps, le jour de tes 100 ans, le jour ou tu devais prendre tes fonctions de directeur, le jeune Scorpius Malfoy, le fils de Drago t’a attaqué mais comme la grande salle était pleine d’élèves tu n’as pas voulu riposter. Tes blessures étaient très graves et malgré la magie nous n’avons pas réussi à te soigner, nous n’avons eu d’autres choix que de t’envoyer chez les moldus pour te soigner mais quand tu as retrouvé tes esprits, tu étais complètement amnésique… Plus aucuns souvenirs de ta vie de sorcier, nous avons donc imaginé un scénario pour diriger progressivement tes souvenirs vers ta vraie vie. Si tu te sens capable de marché, je vais t’accompagner dans ton bureau ou tu pourras vérifier par toi-même en utilisant la Pensine. »

* « Je crois que j’arriverais à me déplacer, il le faut pour que je comprenne ce que tu me racontes. »

Je me redresse difficilement, Ron me tend le bras pour m’aider, je lui souris et attrape son épaule pour me mettre debout et commencer à marcher pour suivre Ginny qui se dirige vers la porte de cette grande pièce qui ressemble à un hôpital.

Après un couloir qui m’a paru interminable et avec l’aide précieuse de mon ami Ron, me voilà arrivé devant une grande statue de gargouille qui bouge lorsque Ginny lui ai dit quelques mots et laisse apparaitre un escalier tournant qui nous mène dans un grand bureau ou se trouve une immense

bibliothèque, un chapeau bizarre qui a des yeux qui bouge et me suit du regard. Il y a le bureau aux pieds en forme de serres qui était placé au milieu du bureau de l’agence à Paris. Il y a un perchoir avec un drôle d’oiseau… on dirait un phœnix comme on a pu nous les décrire dans les contes pour enfants, des tableaux de personnes qui étaient, à mon avis, très importante. Je reconnais le visage de deux des tableaux, un vieux monsieur avec une longue barbe et un homme plus jeune qui a un regard froid. Je connais ces visages… Je connais ces personnes mais je ne me souviens pas ou j’ai pu les rencontrer. Mes yeux s’arrêtent un instant sur une épée… l’épée qui m’a blessé dans le bureau du directeur. Ginny me sort de mes souvenirs en ouvrant un placard qui dévoile un récipient en pierre.

* « Avance Harry… Ne crains rien, tu es en sécurité ici… Avance toi jusqu’à la vasque et approche ton visage au dessus… Plonge la tête doucement et les souvenirs reviendront. »

Que me raconte-elle encore… Je commence à croire que ce n’est pas moi qui ai pris un coup sur la tête mais son regard est si sincère et rassurant que je m’exécute et m’avance doucement de ce récipient qui est plein de lumière et de feu follet qui s’agitent. J’approche mon visage de la surface ou je croyais trouver de l’eau mais qui est vide et plonge ma tête dedans.

Des éclairs partout… ils me sautent au visage… J’ai un mouvement de recule mais mon envie de savoir et de

comprendre sont les plus fort. Je replonge la tête doucement dans ce récipient et les souvenirs reviennent : Le placard sous l’escalier, l’arrivée à l’école, les animaux d’Hagrid, le quidditch, Dumbeldor, le professeur Rogue, Voldemort, la bataille, la victoire, mon anniversaire et le fils de Drago qui me lance un sort que je n’ai pas voulu éviter pour protéger les autres élèves.

Je sors la tête de la vasque et regarde Ginny, je lui souris, elle sait que je suis redevenu moi, que je suis redevenu le sorcier, le directeur de Poudlard, son mari.

* « Harry… Pourquoi as-tu imaginé que nos enfants étaient morts dans un accident ? Aucun d’entre nous n’a vraiment compris pourquoi tu avais cette image là dans la tête. Comment as-tu fais pour inventer un souvenir aussi macabre ? »

* « Je ne sais pas Ginny, la peur de les perdre peut être. Je devais me souvenirs de l’accident de voiture avec Ron et inconsciemment mon esprit a dû faire un mélange et inventer cette fin tragique… Je ne sais pas.

Pourquoi avoir monté toute cette histoire ? »

* « Le médecin moldu qui s’est occupé de toi, le Docteur Rowling, nous a prévenu qu’il ne fallait pas aller trop vite avec les personnes amnésiques, il fallait prendre le temps de remettre dans le contexte et être patient pour que la mémoire revienne complètement, c’est ce que nous avons fait.

Avec l’aide du Polynectar Albus, notre fils, est devenu Voldemort, mais l’effet était très court sur lui, c’est pour

cette raison qu’il ne restait jamais longtemps en ta présence.

Neville Londubat a joué le rôle de Dobby.

La potion de ratatinage nous a servie à rajeunir, même si il a fallu faire beaucoup d’essai pour ne pas retomber en âge de porter des couches.

Un philtre calmant préparé avec précision par Hermione mélangé au verre d’eau que tu as bu dans la voiture de Dobby/Neville a fait l’effet nécessaire pour te plonger dans un semi sommeil le temps de la route pour nous retrouver ici, dans les Highlands.

Nous avons bien fait de monter ce scénario pour que tu reprennes tes marques petit à petit, avec délicatesse et sans cette attaque de Mangemorts nous aurions réussi car le fait de mélanger des noms et prénoms que tu connais dans une vie de moldu classique commençait à fonctionner.

Il me reste une question quand même… Pourquoi publicitaire ? Ou as-tu été cherché ce métier ? »

* « Je ne sais pas pourquoi publicitaire ! Je ne sais pas mais il est vrai que certains noms sonnaient dans mon esprit comme des personnes que je connaissais, mais je n’ai jamais réussi à mettre un visage dessus.

Qu’est-il arrivé à Scorpius Malfoy ? Est-il encore en vie ? »

* « Oui, après que Neville lui est jeté le sort d’Expelliarmus et celui de Impidementa, il a été maitrisé et envoyé à Azkaban. Il a été jugé coupable et condamner à vie. »

* « Je suis heureux de retrouver cette vie et de retrouver ma famille. »

Je m’avance vers Ginny. L’enlace et l’embrasse sur la joue : « Je t’aime Madame Potter, Merci d’avoir veillé sur moi ».

—–

Il est 6 heures 45, Harry se lève et se prépare pour accueillir les nouveaux élèves dans cette école qui est maintenant la sienne. Il se dirige dans la grande salle à manger ou le festin du petit déjeuner est déjà servi. Il monte sur l’estrade, se positionne derrière le pupitre et prends la parole :

* « Mes chers enfants… Soyez les bienvenues à Poudlard… »

Nous sommes le 31 juillet, Harry fête aujourd’hui son 101ème anniversaire et il est le nouveau directeur de Poudlard.

A très vite jeunes sorciers,

Que la Magie de Potter soit en vous.

Nox*

3 thoughts on “« Et si tout celà n’était qu’un rêve » , un rêve unique en son genre.. Partie 11”

  1. Et bien!!! Quel dénouement! C’était assez énorme d’imaginer un tel scénario et surtout d’écrire toute cette histoire et d’avoir le courage de te laisser la publier sur internet ainsi alors bravo à ton père de s’être lancé, je lui tire mon chapeau!

    PS : J’ai beaucoup aimé la petite référence à Jo en tant que « docteur Rowling », c’était bien vu pour l’inclure dans l’histoire!
    PPS : mon pauvre Scorpius à Azkaban, lui qui est si adorable dans The Cursed Child! :(

    1. En fait, il peut vendre son livre, mais il ne voulait pas que je le publie sur mon blog mais plutôt que je le vends haha , mais je ne me voyais pas ne pas mettre la fin !
      Oui, j’ai beaucoup aimé cette référence aussi :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *