*Lumos

Hello Potterhead !

Et si on se faisait une petite partie 3 de notre « théorie vu par un Moldu » ? Dans cette troisième partie, il y a pratiquemment 1’500 mots doooonc, Bonne lecture :)

 

Il est 21 h 30 et le projet est quasiment finalisé, nous avons bien travaillé, j’en suis très heureux et pour remercier Ronny, je l’invite à manger un morceau quelque part avant de rentrer. Il accepte avec enthousiasme tel un gamin à qui on a promis un tour de manège.

Nous marchons dans les rues de Paris quand nous apercevons ce restaurant.

  • « L’ordre du Phoenix ? quel drôle de nom pour un restaurant »  me dit-il.
  • « C’est un restaurant que mon oncle « Albus » a ouvert avant la deuxième guerre mondiale, il servait de repère au militant qui se réunissaient ici pour comploter contre l’armée allemande. Les allemands y ont mis le feu par deux fois pendant l’occupation mais mon oncle a toujours fait le nécessaire pour le faire renaître, c’est un nom qui lui va très bien si on connait un peu son histoire. C’est un ami qui l’a repris quand mon oncle est décédé.»

Nous entrons dans le restaurant, la lumière est tamisée et une odeur de plat mijoté flotte dans l’air.

  • «  Ça sent drôlement bon » dit Ronny.

Un grand monsieur très imposant, avec une barbe très fournie s’avance vers nous, il sourit.

Ronny s’arrête, intrigué devant ce grand monsieur qui parait géant car il  fait plus de deux mètres, de plus sa carrure laisse deviner qu’il doit faire pas loin de 180 kg.

  • « Harry … tu te décide enfin à venir manger chez ton vieil ami ! il était temps »
  • « Bonjour Hagrid, je te présente Ronny, un anglais qui vient parfaire ses connaissances publicitaires dans notre agence et à qui je sers de chaperon. »
  • «  Bienvenue à toi Ronny, les amis de Harry sont mes amis, installez-vous où vous le souhaitez. »
  • «  Nous allons prendre la table dans le fond, pour être au calme, nous avons encore quelques détails à régler pour le travail et j’aimerai ne pas être dérangé, je te laisse le choix du repas, fait nous ce que tu veux, je sais que nous ne serons pas déçu. »
  •  « Entendu, je vous laisse vous installer. Dés que possible je commence les aventures culinaires pour vous. »

Je lui souris et nous nous installons dans le fond du restaurant.

  • «  Drôle de prénom ça Hagrid ? tu ne trouve pas ? c’est de quelle origine ça Hagrid ? » demande Ronny.
  • « Son vrai prénom c’est Robert, Robert Hagrid mais il n’aime pas ce prénom donc il dit à tous le monde qu’il s’appelle Hagrid, ce nom de famille lui vient du mot anglais « Hagridden » qui signifie en français « tourmenté » mais ça je n’ai pas besoin de te l’expliquer étant toi-même anglais, ce nom fut choisi par l’orphelinat qui a recueilli Hagrid et comme il faisait beaucoup de cauchemars, le nom de famille sembla tellement logique par le personnel de l’institut qu’ils l’ont appelé ainsi. »
  • «  Je peux continuer avec mes questions « indiscrètes » ?
  • «  Bien sur Ronny, mais si je n’ai pas envie d’y répondre, je ne répondrais pas tout simplement »
  • «  Ça marche pour moi. Bon pour commencer, appelle moi Ron, je n’aime pas trop Ronny, ça fait un peu trop Ed Sheeran, tu connais je suppose, le chanteur anglais avec qui on me confond plus d’une fois par semaine »

Je lui fais signe de la tête en revoyant la première image que j’ai eue de lui… Ed Sheeran, c’était donc le nom du chanteur que je cherchais ce jour là. Je lui souris.

  • «  Pour commencer : Pourquoi Harry comme prénom, toi aussi tu n’aimes pas le tien et tu as décidé de t’en approprier un comme ça… ou alors c’est un diminutif de … Harriette? »
  • «  Ahahah… non pas du tout Ron, ma grand-mère était anglaise, ma mère est née à Londres mais elle est venue vivre en France juste après la guerre. Quand elle a eue l’âge de fréquenter, elle a rencontré mon père et quelques années plus tard, me voilà. Pour rendre hommage à son père, à mon grand-père donc, elle m’a donné son prénom, Harry, je suis tout simplement un « sang mêlé » de deux nationalités. »
  • « Ok, Ok … es-tu marié ? as-tu des enfants ? tu ne parles jamais de ta vie privée ? je sais que privée veux dire ce que ça veux dire mais je crois que nous sommes amis maintenant. Toi tu sais que ma fiancée « Hermione » m’attends à Londres et que je vais la retrouver d’ici peu, mais je ne sais pas grand-chose de toi, de Harry Potter en dehors du boulot. »
  • «  J’ai été marié… Elle est partie il y environs 10 ans… Nous avions 3 enfants… Albus, Lily et James… Ginny était une femme remarquable, anglaise comme toi, comme quoi, tout me ramène à la Grande Bretagne… nous nous sommes connus sur les bancs de la fac, elle venait en France pour étudier… Elle était belle… Avec des longs cheveux Roux, comme les tiens… Nous avons eus Albus, Nom de son grand-père en… 1985, puis notre fille Lily a suivi 2 ans plus tard et enfin James du nom de son père en 1989.

Un jour j’ai emmené les enfants à la foire du trône, faire un tour de manège.

En partant Ginny m’a demandé de ne pas les emmener dans les manèges à trop fortes sensations…

Avant de sortir de chez nous ce jour là, je l’ai embrassé sur le front et je lui ai dis

  • « Tu me connais, le danger n’est pas dans mes gênes »

Elle m’a sourit… J’ai fermé la porte … je ne l’ai plus jamais revu … »

Même si Hagrid nous a amené quelques bricoles à grignoter et à boire en faisant une petite blague, Harry sent bien qu’il a planté l’ambiance, mais Ron en demande plus.

  • «  Que s’est-il passé Harry ? »
  • «  Nous sommes arrivés à la foire du trône et avons fait quelques tours de manèges « enfantins » disaient les enfants…

« On en veut plus papa… » Me disaient-ils…

Je n’ai pas voulu les décevoir…

Un nouveau manège s’était installé la veille, une sorte de grand huit avec des voitures…

Des Ford Anglia…

J’ai pris 4 tickets …

Nous nous sommes installés dans la voiture…

Les garçons devant car ils voulaient conduire… j’ai donc pris Lily avec moi derrière…

Le manège a démarré et à la fin du premier virage, la voiture s’est décroché…

J’ai vu les garçons crier…

J’ai entendu de la peur dans leurs cris…

J’ai essayé de les retenir sur le siège…

Mais la voiture est venu s’écrasée contre un arbre qui se trouvait en contre bas…

Un saule « cogneur » selon l’humour macabre de la police …

Quand j’ai enfin réussi à sortir de la voiture écrasé au sol, un attroupement s’était fait autour des garçons…

Je les ai vus en sang…

J’ai crié et je me suis évanoui… »

  • «  Je suis désolé Harry d’entendre une histoire comme celle-là, je suis désolé de remuer le passé »
  • «  Ce n’est pas grave Ron, dans un sens ça me fait du bien, je n’en ai jamais parlé à personne… »
  • «  L’accident est la cause du départ de Ginny ? »
  • «  Je suis resté 4 jours inconscient à l’hôpital…»

La blessure sur mon crane que je croyais superficiel était en fait un traumatisme crânien,  quand je suis enfin sortie, on m’a dit que personne n’était venu me voir sauf Hagrid…

J’ai pris un taxi pour rentrer chez moi ou je n’ai trouvé personne…

Juste un mot sur la table…

«  Je ne te pardonnerai jamais. Je suis retourné en Angleterre avec Lily qui n’a rien eue, Dieu merci. Ne me cherche pas. Ne cherche jamais à me voir, à voir Lily. TU as détruit sa vie, TU as détruit la vie de tes fils. TU as tué tes fils. TU as détruit NOTRE vie. »

J’essuie une larme qui coule le long de ma joue. Je vois Ron qui ne sait pas où mettre ses yeux. Il est tellement mal à l’aise qu’il tourne presque de l’œil.

  • « Ne te mets pas dans un état pareil Ron, tu n’y peux rien. Comme je viens de te le dire, ça me fait du bien d’en parler à quelqu’un. Merci de m’avoir écouté. »
  • «  Merci ? tu te fous de moi j’espère… je suis mal là. Je suis tellement curieux que je ne fais même pas attention à ce que les gens ont enduré pour être comme ils sont. Merci à toi d’avoir été sincère. Merci à toi de m’avoir raconté cette histoire. Je comprends maintenant que nous sommes amis et pour ça, MERCI à toi d’être là. »
  • «  Ne t’inquiète pas Ron, cela fait 10 ans maintenant. C’est la loi de Murphy… Ce qui doit arriver, arrivera… Tu es entré dans ma « chambre des secrets », j’espère que tu sauras être discret sur notre discussion et ainsi garder toute ma confiance. »
  • «  Ne t’inquiète pas la dessus, je serais mué comme une tombe et si ce n’est pas le cas je veux bien devenir «Prisonnier à Azkaban » »
  • «  Nous n’irons pas jusqu’à t’enfermer mon ami, je te rassure. »

Hagrid amena de quoi se restaurer correctement et après avoir remercié mon ami, nous sommes rentrés chacun de notre côté.


Ca vous plaît toujours autant ? :)

A très vite jeunes sorciers,

Que la Magie de Potter soit en vous.

Nox*

 

5 thoughts on “Une « théorie de plus », mais vu par un Moldu cette fois-ci.. Part III”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *